Actualités

 

Météo apicole en Auvergne-Rhône-Alpes

13 Juillet 2017

La saison apicole 2017 est encore une fois très compliquée. Retrouvez les principaux faits marquants de ce début d'été en Auvergne-Rhône-Alpes

Grandes tendances recueillies par les techniciens de l’ADA AURA auprès des apiculteurs

 

Conditions météo

Comme évoqué lors du dernier bulletin, la miellée d’acacia s’est réduite à quelques rares zones préservées du gel mais les récoltes sont peu fructueuses. Les apiculteurs ayant fait le pari de la miellée de bourdaine (Corrèze, Cantal) semblent s’en être mieux sortis avec des récoltes moyennes pour cette miellée.

Pour les apiculteurs transhumant en montagne, les trois premières semaines de Juin ont permis de redynamiser les colonies et de réaliser la première vraie miellée de la saison.

En Ardèche et en Isère, les colonies ont enregistrées de belles rentrées sur châtaignier durant quelques jours avant de s’arrêter brusquement suite à la chute des températures et aux précipitations de fin Juin.

Concernant le sapin, les premières traces ont été aperçues assez tôt sur certains secteurs. Dans le Sud-Est du département de la Haute-Loire, des zones ont déjà commencé à sécréter depuis le milieu du mois de Juin de manière assez localisée. Des échos du Jura nous ont également été rapportés et annoncent des débuts prometteurs.


Dynamique des colonies

De manière générale, les ruches ont été affectées par les conditions météorologiques de ce printemps. Les ressources de pollen et nectar ont d’abord été consacrées à leur remise en état et les hausses ne se sont pas remplies bien vite. Sur certains secteurs, on relève l’absence de mâle dès la fin Juin avec l’arrêt de la miellée de Châtaignier.


Miellées à venir

En Haute-Loire, les conditions orageuses de la fin du mois de Juin ne semblent pas avoir affectées les colonies de pucerons.

En revanche, les premiers retours de la miellée de lavande semblent plus mitigés (vent violent qui assèche les fleurs). De même, la floraison de montagne s’est selon les secteurs stoppée ou a fortement diminuée.